Bientôt cet automne en service en Suède, un Datacenter à énergie positive

Les pays nordiques comme la Suède profitent en effet de l’essor rapide des centres de données: les acteurs du web tirent profit du climat froid des pays scandinaves afin de minimiser l’utilisation de la climatisation.

Le Datacenter est le rassemblement de nombreuses machines contenant des données informatiques. Leur rôle est de plus en plus dominant, avec apparition du Cloud. Le problème consiste à savoir si ces centres de sauvegarde sont très énergivores, vu leur forte consommation d’électricité et de la chaleur débarrassée.

La consommation énergétique des Datacenters

De plus en plus nombreux, La consommation énergétique des Datacenters est devenu un problème auquel doivent faire face les grands groupes du Web qui ont recours à ces systèmes de stockage de données à distance

Il faut savoir qu’en une heure plus de 10 milliards d’e-mails sont envoyés à travers le monde, ce qui consomme l’équivalent de 4.000 tonnes de pétrole. C’est un impact écologique bien réel.

Stocker des données sans polluer est le nouveau défi suédois

Les grands groupes travaillent sur les énergies renouvelables, les économies d’eau, le refroidissement par open-air, de manière à faire baisser leur empreinte carbone et tendre vers le neutre. C’est devenu le nouveau défi de la Suède, qui héberge déjà de nombreux centres de données.

Les architectes suédois de ces centres de données éco-énergétiques prévoient de mettre en service cet automne le premier Datacenter qui produit plus d’énergie qu’il n’en consomme.  Cette énergie sera acheminée vers un réseau de chaleur qui se chargera de sa transformation pour d’autres usages.

La consommation énergétique des centres de données, de plus en plus nombreux, est un problème conséquent auquel doivent faire face les grands groupes du Web comme Google ou encore Facebook. Stocker et traiter des données sans répercussion sur l’environnement est devenu le nouveau défi de la Suède, qui héberge déjà de nombreux Datacenters.