Casino, un nouvel acteur dans l’univers du datacenter !

Il y a une dizaine de jours, l’enseigne de grande distribution Casino a fait quelques annonces plutôt surprenantes. En effet, la société historiquement implantée à Saint-Étienne (Loire) a fait part de sa volonté de se lancer dans l’exploitation de datacenters afin de générer des revenus complémentaires et de faire des économies d’énergie.

Casino s’associe à Qarnot Computing

Acteur majeur du secteur de la grande distribution, Casino semble décider à étendre son activité en installant dès 2019 des datacenters au cœur de ses entrepôts et de ses réserves de magasins.

Cela a de quoi surprendre mais Casino a bel et bien noué il y a quelques jours un partenariat avec l’entreprise Qarnot Computing, celle-ci même qui est à l’initiative de serveurs permettant de chauffer des logements à Bordeaux (en savoir plus sur les radiateurs numériques).

Les deux entités s’allient effectivement pour créer la société ScaleMax qui sera chargée d’exploiter les datacenters qui vont être installés au sein des entrepôts et réserves du groupe Casino. Leur implantation vise à exploiter les espaces libres et à les rentabiliser.

Pour Casino, le développement de cette activité sera aussi l’occasion d’asseoir son image « verte » puisque l’alimentation des datacenters sera confiée à la société Green Yellow, une filiale du groupe de grande distribution spécialisée dans les solutions d’efficacité énergétique.

Un premier datacenter opérationnel dès 2019

Même si Casino n’a communiqué sur son projet d’exploitation de datacenters que dans les derniers jours de l’année 2018, le groupe de grande distribution y réfléchissait, semble-t-il, de longue date.

En effet, un premier datacenter devrait être opérationnel d’ici l’été 2019. Celui-ci se situera en Seine-et-Marne dans un entrepôt logistique utilisé aujourd’hui par la filiale e-commerce du groupe, Cdiscount.

D’ici 2023, Casino espère disposer d’une vingtaine de datacenters dans l’Hexagone. Ces derniers auront pour mission, d’une part, de générer des revenus complémentaires via la location de baies et d’autre part de contribuer au chauffage des entrepôts puisque l’enseigne entend bien « profiter » de la chaleur générée par les serveurs.

Un pari gagnant ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.