Hébergeur de données de santé : Microsoft obtient la certification

Certaines données sont plus sensibles que d’autres, c’est pourquoi une certification peut être nécessaire pour pouvoir héberger celles nécessitant un niveau de confidentialité élevé. C’est par exemple le cas des données médicales. Un géant du cloud, Microsoft, vient d’ailleurs d’obtenir la certification « Hébergeur de données de santé ».

La certification « Hébergeur de données de santé », c’est quoi ?

À l’heure où les violations de données sont de plus en plus fréquentes, la France a décidé de se montrer plus sélective quant au choix des entreprises pouvant faire office d’hébergeur de données de santé.

En effet, même si depuis 2006 la délivrance d’un agrément était indispensable pour pouvoir héberger des données de santé, la France a voulu aller plus loin en durcissant les règles. Depuis 2018, seules les entreprises s’étant vues délivrer la certification « Hébergeur de données de santé » par le Ministère de la Santé peuvent ainsi les héberger dans leurs datacenters français.

Afin d’obtenir cette certification « Hébergeur de données de santé », délivrée pour 3 ans renouvelables, un audit du datacenter est conduit afin de vérifier le niveau de sécurité (découvrir comment des datacenters sont devenus de vrais bunkers) et de conformité des pratiques d’hébergement. Un contrôle est ensuite réalisé annuellement afin de s’assurer que les conditions de sécurité ne se sont pas dégradées.

Microsoft gagne le droit d’héberger les données de santé

Au début du mois de novembre, Microsoft a annoncé que le Ministère de la Santé lui avait délivré la certification « Hébergeur de données de santé », et ce pour ses 4 datacenters français.

Le géant américain est ainsi la première grande entreprise à obtenir ce statut puisque plusieurs de ses concurrents travaillent encore avec les hôpitaux ou les compagnies d’assurances santé via un agrément dont la date de fin de validité n’a pas encore été atteinte. Nul doute toutefois que ces derniers respecteront les conditions pour obtenir la certification à leur tour.

Il n’empêche qu’en termes d’image, Microsoft profite là d’une belle opération de communication qui pourrait amener à lui des acteurs du secteur de la santé, et en particulier les nombreuses start-up qui évoluent dans ce dernier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.